• O'Canibonheur

Le consentement chez le chien

Comment aborder la notion de consentement chez le chien ? Comment savoir si mon chien réalise des actions de manière vraiment consentie ? Qu'apporte au chien le respect de son consentement et quelles sont les influences sur la relation maitre-chien ainsi que l'éducation ?

A travers cet article, notre éducateur canin comportementaliste explique l'importance du consentement chez le chien et son impact sur la relation avec son animal.



On entend par consentement, l'accord libre et sans contrainte du chien face à une demande ou à une situation donnée. De ce fait, lorsque nous demandons quelque chose à notre chien ou lorsque nous provoquons une situation, la question est de se poser si le chien est réellement d'accord d'effectuer la demande ou de vivre la situation. En effet, les émotions du chien sont réunies dans un seuil nommé seuil de tolérance ou seuil d'émotivité : si ce seuil est rempli d'émotions positives car le chien vit des situations positives, de confort et de réussite alors il pourra se constituer un seuil de tolérance élevé face aux différentes situations de la vie et ainsi bien maitriser ses émotions de manière générale. En revanche, si la vie du chien est constituée de situations stressantes, oppressantes et négatives alors il aura un seuil d'émotivité bas avec une tolérance faible pour faire face aux situations qu'il rencontre au cours de sa vie.


Exemple : un chien qui aura été brusqué mentalement et physiquement par l'Homme rencontre une pluralité de situations anxiogènes qui l'empêchent d'être émotionnellement stable et de se constituer une seuil de tolérance élevé. Au contraire, un chien qui évoluera dans un environnement serein, respectueux et sans brutalité sera émotionnellement stable grâce à un seuil d'émotivité élevé.


Ainsi, être à l'écoute de son chien, de ses envies et donc de respecter son consentement permet d'avoir un chien émotionnellement plus stable. Respecter son consentement revient donc à entretenir un bon seuil de tolérance en vivant dans le positif et non dans la contrainte. Par ailleurs, la relation entre le chien et son maitre est plus solide : plus votre relation est composée d'interactions positives, plus votre relation est qualitative aux yeux du chien. Le consentement du chien face aux demandes de son maitre permet d'entretenir une relation saine basée sur l'écoute, le respect et la confiance. Cela suggère de la part du maitre de savoir lâcher prise avec une éducation qui impose moins de contrôle systématique sur le chien et des résultats sur le long terme plutôt qu'à court terme. N'hésitez pas à consulter notre article précédent sur : "le libre arbitre" qui complète la notion de consentement.


Comment savoir si le consentement est respecté ?


- Connaitre les signaux de communication du chien qui indiquent qu'il est mal à l'aise dans une situation ou qu'il ne souhaite pas réaliser une action : la queue entre les pattes, les oreilles basses, une démarche lente et hésitante, des aboiements ou des grognements, des tremblements, il tourne la tête, il tourne le dos, il se gratte, il baille etc. Si le chien envoie des signaux d’apaisement de ce type, il ne faut pas insister et stopper l'interaction, arrêter la demande ou quitter la situation malaisante (on respecte ainsi son seuil d'émotivité).


- Exemples types :

  • Caressez votre chien quelques secondes et voyez s'il émet un de ses signaux, si c'est le cas, stoppez l'interaction, : le chien ne souhaite pas être caressé.

  • Caressez votre chien quelques secondes et voyez s'il émet un de ses signaux, si ce n'est pas le cas, continuez encore quelques secondes et retirez votre main en la laissant proche de lui. Si le chien revient à vous, c'est qu'il accepte votre contact : le consentement est respecté. Autrement, le contact est terminé.

- Les outils pour y parvenir :


  • Les soins coopératifs : ce type d'entrainement permet de solliciter le consentement du chien et d'apprendre au maitre à savoir l'identifier et l'encourager. De plus, si votre chien doit être soigné, les manipulations seront plus facilement acceptées avec son consentement. Pour mieux comprendre, n'hésitez pas à consulter les tutoriels et les formations autour du Bucket Game : vidéo "Apprendre à manipuler son chien avec son consentement ( Bucket Game )" / Youtube : Jo & Dog.

  • L'éducation positive : les concepts de l'éducation positive permettent de se rapprocher au plus près du consentement du chien. Attention en revanche à bien distinguer le chien motivé par le jouet et la friandise, du chien consentant.

  • La patience : les résultats ne sont pas immédiats quand on passe par le consentement du chien mais bien plus bénéfiques sur le long terme pour le psychisme de votre chien.

  • Connaitre les signaux de communication du chien & respecter son seuil de tolérance au quotidien en évitant les immersions stressantes et en favorisant les situations de confort.


Le consentement est une pratique inégalée pour progresser avec votre chien, qui vous fera découvrir votre chien comme jamais vous n’auriez imaginé et qui vous fera apprendre beaucoup sur vous-même !


Vous pouvez suivre notre actualité sur les réseaux sociaux : Facebook & Instagram.


Notre site internet : www.ocanibonheur.fr


A bientôt chez O'Canibonheur !

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout