• O'Canibonheur

Le libre arbitre

Si le respect du libre arbitre du chien était la clé face à certaines difficultés comportementales et éducatives que les maitres rencontrent ? Et si le respect de son libre arbitre serait le fondement de la relation Homme-chien ? On entend par libre arbitre, une volonté libre et sans contrainte dans la réalisation de ses actes et dans sa façon de penser. Notre éducateur canin comportementaliste développe dans cet article la notion de libre arbitre chez le chien et l'importance que les humains doivent donner à cet aspect fondamental du bien-être psychique et émotionnel du chien. Nous abordons une notion qui complète l'éducation positive et les apprentissages du chien car sans cette complémentarité, le libre arbitre devient une porte ouverte à certains problèmes de comportements voire rendre la vie accidentogène pour le chien qui n'est plus sécurisé.




Les bases éducatives que nous inculquons à nos chiens sont fondamentales pour leur sécurité en promenade, comme le rappel. L'éducation est aussi essentielle pour la structure cognitive et émotionnelle de notre chien afin qu'il contrôle mieux ses émotions et qu'il soit plus serein face aux différents évènements de la vie. De ce fait, nos chiens vivent au sein d'une société contrôlée par les humains. La volonté de contrôler le chien peut s'expliquer d’abord par la notion de sécurité : un chien "contrôlé" est un chien qui se met moins en danger. Il existe aussi malheureusement le besoin de contrôler notre animal par l'autorité et le principe de hiérarchie ; privilégier les méthodes coercitives et donc des méthodes à l'opposé du principe du respect du libre arbitre. Sans être aussi strictes et coercitifs, voici quelques exemples de la notion de contrôle que nous induisons sur le chien compte tenu de ses besoins :


- Besoin physique :

  • "Je serai promené comme d'habitude quand mon maitre rentrera du travail.

  • Je ferai le tour du quartier et pipi en bas de l'immeuble au même endroit que d'habitude : on partira sur la droite, je ferai de nouveau pipi sur mon lampadaire habituel et ensuite j'irai à gauche...

  • Je rencontrerai les mêmes copains qui se promènent, eux aussi, au même endroit et à la même heure que d'ordinaire.

  • J'aurai ma gamelle dans le même bol que tous les jours, avec l'alimentation de tous les jours ; je mange le même repas 365 jours par an.

  • Je marcherai tout droit sur mon chemin, mon trottoir et je marcherai tout droit encore et encore..."

- Besoin intellectuel :

  • "Je suis sur la piste d'une odeur très intéressante, je l'analyse mais si je vais trop loin, je suis rappelé, impossible d'aller jusqu'au bout de mon analyse.

  • Je ne peux pas dialoguer correctement avec mes copains chiens car je suis toujours attaché à ma petite laisse qui m'empêche de m’exprimer tellement elle m’oppresse physiquement et psychologiquement.

  • Je veux protéger ma maison mais je me fais gronder à chaque fois que j'aboie alors maintenant je me contente de grogner dans ma barbe. Finis l'aboiement charismatique !

  • Je suis un grand chien de garde, un chien qui doit protéger son jardin alors je n'en sors jamais car il parait que c'est mon rôle. La dernière fois, j'ai fugué, je me suis fait grondé, je vous raconte pas !

  • Je suis un petit chien, trop mignon et très léger du coup ma maitresse me porte tout le temps, et comme je suis complaisant, elle me laisse être porté par tout le monde."

Il y aurait encore beaucoup d'exemples de tous les types de contrôles que nous imposons plus ou moins consciemment à notre chien au quotidien. On se rend compte que laisser le choix, laisser la prise de décision et laisser la liberté de penser à notre chien est difficile car en tant que maitre nous contrôlons presque tout de leur vie. Alors comment encourager le libre arbitre ? Le chien est un être opportuniste mais pas irraisonnée ; si les bases éducatives ont été ancrées progressivement, positivement et que la relation avec le maitre est solide alors le libre arbitre deviendra un allié dans beaucoup de situations.


Comment encourager le libre arbitre de votre chien ?


Le libre arbitre intervient quand le chien prend une décision par lui-même, sans contrainte et sans demande spécifique. Le laisser prendre des décisions rend le chien plus autonome, indépendant et sûr de lui. Encourager le libre arbitre revient à individualiser davantage le chien qui se repose moins sur le contrôle de l'humain :


- Observez votre chien quand vous avez le temps : laissez-le choisir l'heure de la promenade, quand vous voyez qu'il s'agite et qu'il s'ennuie ; partez en promenade.

- Laissez-le choisir les chemins en promenade : suivez-le.

- Laissez-le choisir les jouets avec lesquels il veut jouer.

- Laissez-le tranquille quand il se repose : reprendre les interactions quand il se réveille.

- Si le rappel est bon, laissez-le explorer son environnement et partir en quête de son aventure.

- Ne lui parlez pas tout le temps : plus il y a de demandes, plus le contrôle augmente.

- Proposez une gamelle ludique : pour les croquettes, il est possible de les cacher dans différents contenants (même au niveau culinaire, nous contrôlons leur vie).

- Laissez le chien choisir le rythme de la promenade : s'arrêter quand il sent, accélérer s'il court par exemple.

- Ne pas gronder les comportements que vous estimez "mauvais" comme aboyer. Soignez les maux plutôt que de gronder les symptômes.

- Comblez l'ensemble de ses besoins physiques et intellectuels permettra d'encourager le libre arbitre.

- Plus le libre arbitre de votre chien sera grand, plus il sera bien dans sa tête et plus votre relation sera solide.


Libre arbitre = rester en sécurité = encourager les prises de décision = ne pas forcer.


Vous pouvez suivre nos actualités sur nos réseaux sociaux via Facebook & Instagram.


A bientôt chez O'Canibonheur :)

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout