• O'Canibonheur

La dépense intellectuelle chez le chien

Un pilier essentiel du bien-être du chien qui doit être comblé tous les jours afin que le chien soit plus calme, émotionnellement plus stable et qu’il ait pu déstocker son besoin intellectuel journalier (ce besoin est plus ou moins important selon la race & l’individu). Cet article synthétise en quelques catégories et quelques exemples le besoin intellectuel du chien :



  1. La promenade :

La promenade est la clé du bien-être du chien : découvrez notre article « la dépense physique chez le chien ». En l’occurrence, pour augmenter le dépense intellectuelle du chien, changer de parcours tous les jours le stimulera davantage plutôt que de faire le même chemin tous les jours (chemin connu et anticipé par le chien, avec les mêmes distractions et les mêmes odeurs). Les chiens qui réalisent les mêmes parcours tous les jours ou plusieurs fois par semaine développent souvent des comportements compensatoires du manque de distractions stimulantes (chemin connu par cœur et donc pauvre en occupations intellectuelles) : manque d’écoute, le chien court sur toutes les distractions pour s’occuper (piétons, congénères, vélos etc), il a du mal à se canaliser (impossibilité à traiter de nouvelles odeurs pour s’apaiser ou se distraire).

Durant la promenade, les jeux avec les autres chiens permettent de perfectionner son code canin et d’enrichir ses rencontres : privilégiez donc la qualité des rencontres plutôt que la quantité !


2. Les exercices d’éducation :


Le chien a besoin d’être entraîné par son maître afin de réaliser des exercices qui le structurent cognitivement, qui enrichissent la relation Homme-chien et qui stimulent son intellect. En effet, des exercices de calme pour se canaliser sont à privilégier afin d’apprendre à être posé. D’autres exercices sont essentiels : gestion de la frustration et cadrage émotionnel du chien.

Les exercices de sécurité lui permettent aussi de réfléchir et de se concentrer sur son maitre : marche au pied et rappel par exemple. Plus le chien sera stimulé et entraîné, plus il augmentera ses capacités de concentration et d’apprentissage (développement & consolidation des capacités intellectuelles).


3. Les occupations à la maison/dans le jardin :

Il est important de rendre le lieu de vie du chien stimulant et intéressant intellectuellement pour éviter l’hypo stimulation durant les absences du maître ou les journées pauvres en distractions : jeux d’intelligence et jeux de recherche de friandises/nourriture/jouet (le chien n’est pas fait pour attendre tous les jours à la maison sans rien faire durant des heures, surtout si le maitre s’absente sur des plages horaires longues).

Les séances de jeux avec le maître permettent aussi de dépenser le chien intellectuellement (en plus de la promenade). Il est important de jouer régulièrement avec son chien afin de renforcer la relation avec le maître mais aussi pour le dépenser intellectuellement, on privilégie les jeux de tiraillements & de cordes : quelques minutes par jour, ou les jeux de pistage/recherche.


4. La dépense intellectuelle des chiens de travail :

Certaines races ont un besoin de dépense intellectuelle bien plus élevé que d’autres en raison de leur sélection génétique. Les chiens qui ont été sélectionnés pour travailler (lignée de travail) auront besoin de se dépenser intellectuellement via des activités spécifiques qui permettent de libérer leurs patrons moteurs. Dans le cas contraire, ces chiens développeront des comportements exutoires en raison du manque d’activités intellectuelles (ces chiens sont sélectionnés pour être au travail toute la journée donc par ennui et par frustration, ils auront des comportements compensatoires : tocs, aboiements excessifs, hyper excitation, réactivité, destructions, problèmes de concentration, sauts excessifs etc). Les chiens concernés sont des races prévues pour réaliser des tâches spécifiques = chiens de travail (chasse, défense, troupeau…), quelques exemples : le border collie, le berger australien, le berger allemand, le malinois, le beagle, l’épagneul… Ainsi, le maitre doit avoir du temps à consacrer tous les jours à cette race pour l’aider à réaliser la dépense intellectuelle à la hauteur de sa race.

Les activités spécifiques pour aider les chiens de travail à combler leur besoin intellectuel très élevé peuvent être : mantrailing/pistage, troupeau, agility, hooper, flyball, canicross/canivtt, ring, obéissance etc…. Ces activités sont à adapter selon la race et selon les besoins de l’individu.

Notre prochain article sera dédié à la dépense olfactive : encore un pilier fondamental du bien-être du chien !


Contact :


📞 0660525484

📱 Via Instagram & Facebook

📧 ocanibonheur@gmail.com


À bientôt chez O’Canibonheur ! 🐕

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout